Petit dictionnaire des débats interdits (mais légaux), Jean Robin,10€

debats_couv_rectoPetit dictionnaire des débats interdits (mais légaux), Jean Robin

Date de parution 01/03/2010

407 pages – Offre promo:10€ au lieu de 20€
Vous pouvez commander ce livre :
– soit par chèque : 10 euros à l’ordre des Editions Tatamis, 103 rue Albert 1er, 41000 Blois
– soit par paiement sécurisé paypal :

paypal securisé

 

 

Régulièrement paraissent des dictionnaires de la censure, du politiquement correct ou des tabous. Mais jamais ces ouvrages ne mentionnent les thèmes que nous allons aborder dans ce petit dictionnaire des débats interdits. Ils préfèrent aborder les questions secondaires, la censure de la pornographie ou du sexe (voir l’exposition de l’Enfer à la Bibliothèque Nationale), la violence (notamment dans les films) Des thèmes ressassés à longueur de temps depuis des années, pour ne pas dire des dizaines d’années, et qui font croire que la censure est dénoncée dans notre pays. Or, il n’en est rien.

Ce petit dictionnaire des débats interdits est le premier du genre. Il met le doigt là où cela fait mal, ou, pour parler en langage journalistique, il plonge la plume dans la plaie. Le format choisi privilégie les arguments interdits (bien que légaux), puisque les arguments autorisés se trouvent déjà dans l’espace public. Il n’est toutefois pas question de donner un avis sur les sujets abordés mais simplement de poser la question : pourquoi certaines interrogations autour de questions de société majeures ne peuvent-elles plus être posées ni débattues ? La première condition de la démocratie n’est-elle pas le débat ?

Ce livre aborde seize débats interdits aujourd’hui dans notre pays, à chaque fois sous le même format : la définition, le niveau d’interdiction du débat en question, un historique, l’atteinte ou non du point de Godwin (le débat finit-il par l’accusation de l’une ou l’autre partie d’être nazie, négationniste ou autre), les invectives employées, les modalités de l’interdiction, pourquoi le débat est-il interdit, les arguments interdits, la vérité officielle, les incompréhensions, à l’étranger, sur les chaînes de télévision publiques et une bibliographie.

l’auteur:

Jean Robin, 31 ans, est journaliste. éditeur et consultant. Il est l’auteur d’enquêtes sur Thierry Ardisson (Ils ont tué la télé publique, 2006), Alain Finkielkraut (La position du missionnaire, 2009) et sur l’antisémitisme (La judéomanie, elle nuit aux juifs, elle nuit à la République, 2006). Il a également dirigé l’Experto (2007), premier dictionnaire encyclopédique de classements. Jean Robin a fondé les éditions Tatamis (www. tatamis. fr) en avril 2006 pour publier des livres légaux refusés partout ailleurs pour de mauvaises raisons, dont ce dictionnaire des débats interdits fait partie.

Advertisements
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.