La vie sanglante du Baron Ungern von Sternberg racontée par lui-même

Couv UngernLa vie sanglante du Baron Ungern von Sternberg racontée par lui-même

Date de parution : 07/04/2014
13 x 18 cm, 110 pages, 10.00 €
Pour vous procurer ce livre par paiement sécurisé paypal :

Ajouter au panier

Présentation: C’est un manuscrit qui vient d’outre-tombe. Ou plutôt d’avant-tombe… Il reposait dans un des milliers de cartons du KGB, ouverts aux historiens et aux chercheurs après la chute du communisme. Tout donne à penser qu’il a été écrit par le baron Ungern von Sternberg peu avant qu’il soit fusillé par les bolchéviques. 

Surnommé « le baron fou », « le baron sanglant », ce dernier chef de la contre-révolution blanche fut une légende de son vivant. Cruel, sauvage, sans pitié, Ungern voulait régénérer l’Europe avec une armée asiatique qui exterminerait les Rouges, les démocrates et les Juifs. Le texte est à son image. Violent. Convulsif. Une longue et terrible imprécation. Un document exceptionnel. 

L’auteur : Nikolai Robert Maximilian von Ungern-Sternberg, né en 1885 et mort en 1921, surnommé le « Baron fou », combattit dans les armées blanches durant la guerre civile russe, avant de combattre pour son propre compte dans le but de créer un empire à l’est du lac Baïkal. 

Le préfacier : Benoit Rayski qui a préfacé et postfacé est essayiste et journaliste. Il a notamment publié Le bordel Soroca (Denoël), L’affiche Rouge (Denoël), L’homme que vous aimez haïr (Grasset). Il a collaboré entre autre au Matin de Paris et à L’événement du jeudi. Il publie actuellement des chroniques sur le site Atlantico.

13 x 18 cm, 110 pages, 10 euros

Advertisements
Cet article a été publié dans Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.